Connexion électrique entre le Maroc et le Royaume-Uni : l’État marocain accorde le foncier nécessaire à Xlinks

Publié par abdellah ataro le

Le fameux projet des 10GW pour alimenter les foyers anglais depuis le Maroc avance à pas sûrs, L'entreprise britannique XLinks fait sa levée des fonds, du côté ensoleillé du sud, l'état marocain prévois le foncier nécessaire pour ce projet pharaonique. 
Dans le Rapport sur le foncier public mobilisé pour l’investissement, adossé au Projet de Loi de finances 2022, l’État Marocain s’engage à mettre à la disposition de Xlinks une surface foncière de 150.000 hectares pour la concrétisation de la centrale solaires ainsi que la ligne d’interconnexion électrique entre le Maroc et le Royaume-Uni. 
Le Maroc poursuit l'extension de sa centrale solaire - Sciences et Avenir

La société britannique Xlinks compte développer un projet de construction du plus long câble électrique au monde, reliant le Maroc au Royaume Uni. Xlinks qui espère soulever des fonds allants jusqu'à 22 milliards de dollars pour effectuer la liaisons entre les deux pays avec plus de 3.800 km de câbles, l'objectif étant de transporter  une puissance de 10,5 GW des centrales solaires marocaines vers le Royaume-Uni.

Xlinks propose d'achever la liaison Maroc-Royaume-Uni d'ici 2030, fournissant suffisamment d'électricité pour alimenter plus de 7 millions de foyers britanniques à partir d'une centrale qui sera implantée dans la région de Guelmim-Oued Noun.

"Nous avons sécurisé avec le gouvernement marocain une superficie d'environ 1 500 km². . . Sur ce terrain, nous allons installer un parc solaire, un parc éolien et des batteries qui, ensemble, produiront environ 10,5 gigawatts d'électricité", a déclaré au Financial Times, Dave Lewis à l'origine de cet ambitieux projet.

Maintenant c'est officiel: le câble sous-marin en fibre optique qui relie  le Brésil à l'Europe est inauguré

Sources : www.Telquel.ma , www.leconomiste.com

Partager ce message



← Message plus ancien


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.