Une première au Maroc, L'ONEE récompense l'économie d'énergie de ses clients

Publié par abdellah ataro le

Cette expérience vient en soutien à la campagne d’efficacité énergétique déjà entamée par le Ministère et ses organismes. Elle consiste à encourager les consommateurs finaux à optimiser leur consommation d’électricité durant les mois de novembre et décembre 2022. Ainsi, les consommateurs ayant réalisé des économies de l’énergie électrique, en comparaison avec la même période de l’année 2021, bénéficieront en 2023, d’un bonus qui varie proportionnellement à l’économie réalisée.

A l’instar des autres pays, la flambée des cours des matières premières énergétiques au niveau international a impacté à la hausse notre facture énergétique nationale qui dépend à plus de 90% de l’importation des besoins énergétiques, malgré les capacités de production en renouvelables entrées en service ces dernières années.

Selon les données fournies par l’ONEE, la consommation finale d’électricité au niveau national durant la période de novembre-décembre 2021, toutes tensions comprises, est de l’ordre de 5,5TWh. Si cette expérience permet d’économiser au moins 5% par rapport à 2021, alors l’énergie économisée durant la période novembre-décembre 2022 serait équivalente à la consommation d’une ville comme Tanger durant la même période (soit environ 275 GWh).

Au-delà des économies escomptées, cette expérience originale permettra également d’inculquer une certaine culture de l’efficacité énergétique mais aussi de développer un esprit de solidarité et d’engagement national dans ce domaine. 

Il est à rappeler que l’efficacité énergétique est aujourd’hui un levier de compétitivité de l’économie et de réduction de la facture énergétique nationale et que le MTEDD ambitionne de généraliser les mesures d’efficacité énergétique dans tous les secteurs d’activités, notamment les secteurs les plus consommateurs d’énergie, à savoir le transport qui représente environ 38% de la consommation énergétique finale, le bâtiment (33%), l’industrie (21%) et l’agriculture et l’éclairage public (8%).

Aujourd’hui, plus de 80 mesures d’efficacité énergétique sont identifiées et leur mise en œuvre permettra l’atteinte d’une économie d’énergie d’au moins 20% à l’horizon 2030, à travers l’intégration de l’efficacité énergétique dans les nouveaux projets d’investissement et au niveau des dépenses publiques, le développement des métiers de l’efficacité énergétique ainsi que l’amélioration du cadre institutionnel.

Les efforts se poursuivent également par des actions visant la mise en place des audits énergétiques obligatoires dans les secteurs industriels et tertiaires, l’émergence d’un écosystème d’entreprises nationales spécialisées, sachant que 23 agréments ont été accordés par le Ministère à des entreprises marocaines, la fixation des performances énergétiques minimales des équipements, et le développement de sociétés de services énergétiques

source : ecoactu.ma


Partager ce message



← Message plus ancien


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.